1 3 3

: Une Autre Vision sur la Mort du Khadafi

  1. #1
    Jan 2012
    459

    Une Autre Vision sur la Mort du Khadafi

    Rappelez-vous, il y a un an, quand on la attrap, le Colonel. Ça faisait des mois quon le voulait, mort ou vif ! Ben on la pas rat

    De la bouche jusquau thorax quil saignait, cern par des dizaines dhommes arms en pleine monte dadrnaline Ils ne lont pas gorg, mais il en eut fallu de peu. Heureusement quon leur avait dit de ne pas le faire ! Car le problme, avec lgorgement, cest que cest pas tlgnique Ça aurait eu un trs mauvais effet sur lopinion publique Imaginez, 20h sur tous les JT, Kadhafi gorg en place de grve !? Non, cest pas srieux ! On a des manires tout de mme ici On a une dontologie, nous !

    Ah, pourtant si, bien sr que cest pass la tl. Mme que a tirait vers les cieux tout en criant Allah akbar ! Allah akbar ! Oui, oui, des mercenaires fanatiss Un peu comme en Syrie, quoique l-bas cest plus compliqu, les Russes et les Chinois ils transigent pas.

    Alors on voyait le Colonel tout avachi, les yeux dans le vague, le ventre lair Quasiment mort ! Dailleurs, sur les images, ctait pas bien net En mme temps, cest depuis le dbut de cette guerre que lon ny voyait pas grand chose : une vido par ci, beaucoup de commentaires par l, sur fond de printemps arabes bien opportuns

    De toute faon, Kadhafi, pour la plupart des gens, ctait logre abattre, un maniaque, une sorte de croque mitaine digne des Nron, Staline, ou mme Hitler en dbut de carrire Si, si, souvenez-vous quand Bernard-Henri Lvy sest fait le porte-parole du peuple libyen ! Enfin, plutt de quelques rebelles tout fait minoritaires, rebaptiss pour loccasion rebelles pour la libert ou Conseil National de Transition.

    Eh bien, il disait un peu partout Bernard que le Colonel allait massacrer sa population Benghazi ! Et quil fallait vite intervenir, faire une petite coalition pour empcher la rafle du tyran sanguinaire Une ingrence humanitaire, quoi !

    Attendez, mais Bernard cest un peu comme un oracle, un missionnaire, faut le savoir ! La souffrance, il la renifle de trs loin, et il lexpire sur tous les plateaux tl ! Il dnonce plus jamais a, plus jamais a Mais en fait, il a a dans le sang ! Comme un don, vous voyez ? Ah si, si, mais il ne lexerce que quand a rapporte, cest une question de principe, de morale mme !

    Et pour le coup, il rigolait pas BHL, non, il prparait un film en tant quacteur, ralisateur et metteur en scne ! Avec Sarkozy dans le premier rle du librateur, du porteur de dmocratie ! Et le tout, produit la sauce amricaine : jackpot assur !

    On a donc mis les gros moyens en place, fallait pas se rater On a fait voter une rsolution lONU : une zone dexclusion arienne. Puis on a prvenu quau moindre accroc on viendrait lui botter le cul au Colonel Et a na pas manqu ! Quelques jours plus tard, Claire Chazal au 20h a mis tous ses talents de journaliste notre service : Des bombardements intensifs ont provoqu un premier exode Suivi dimages fumeuses et toujours aussi floues, a va sen dire
    Ds lors, on pouvait lancer notre invasion coalise faon OTAN

    Rsultat : le film de BHL a fait 3000 entre, lintervention humanitaire 60 000 morts Des Libyens principalement. Sept longs mois de pilonnages pour 8 000 raids ariens, 30 000 bombes, rien que a ! Et depuis, la Libye cest un bordel sans nom, certains appellent a la somalisation de la rgion Cest trs simple comme concept : tu plonges un pays dans le chaos politique et social, et pendant ce temps l tu lexploites !

    Quoi, le peuple libyen ?! Mais tout le monde sen fout ! Tas pas compris ?! La France, lAngleterre, les États-Unis, Isral, lOtan quoi, on a des obligations, des intrts suprieurs ! Et tant que les gens continueront de croire en nous, on pourra faire ce quon veut Des bombardements humanitaires, des rvolutions colores, des attentats sous faux drapeau, peu importe ! Cest nous qui dcidons !

    Alors maintenant, le Kadhafi, seuls ceux qui savent le pleureront. Mais pour tous les autres, cest comme sil navait jamais exist
    Pourtant la Libye de Kadhafi ctait la paix, et un niveau de vie lev pour tous

    Le dictateur libyen tait parvenu librer son pays de toute dette ; chaque Libyen, mme immigr, possdait un logement et une voiture. Lducation et les soins de sant (y compris ltranger) taient gratuits, llectricit aussi, quant lessence et le pain ils ne cotaient quasiment rien

    Les banques libyennes accordaient des prts sans intrts. Les citoyens navaient pas dimpts payer, le TVA nexistait pas. Chaque libyen pouvait recevoir une allocation de 500 dinars (300) par mois, alors quon vivait dcemment avec 300.

    La Libye tirait la majeure partie de sa richesse de lexploitation du ptrole. En effet, elle dispose des plus importantes rserves de ptrole dAfrique (estimes 46 milliards de barils en 2011). Lindustrie ptrolire tait gre par lentreprise nationale publique (National Oil Corporation), qui jouissait dune participation majoritaire dans tous les domaines de lexploitation de lor noir. Ainsi, cest grce cette ressource nationalise que la Libye de Kadhafi put offrir le niveau de vie le plus lev dAfrique ses habitants : de quoi attiser les convoitises des gouvernements franais, anglais et tats-uniens en faillite, et leurs multinationales
    Union africaine, dinar or, et Africom

    Kadhafi tait sans conteste un des leaders africains les plus soucieux de lmancipation des peuples du continent, il fut dailleurs un soutien majeur dans la bataille contre le rgime raciste de lapartheid en Afrique du Sud.

    Il a t le principal investisseur pour la fabrication du premier satellite de communication panafricain (RASCOM) lanc fin 2007. Une petite rvolution pour un continent jusqualors oblig de payer 500 millions deuros dimpts par an pour utiliser les satellites europens

    La Libye du Colonel tait une fervente promotrice du dveloppement du Fond montaire africain (FMA). À la manire des pays dAmrique du Sud qui ont lanc leur propre Banque (Banco Sur), destine affranchir leur continent de lemprise usurire du FMI, de la Banque Mondiale et autres institutions coloniales

    La Libye de Kadhafi, ctait aussi 200 milliards de dollars de fonds souverains ! Disparus depuis. Inutile de demander o Cest trs simple : les fonds ont t gels sous prtexte quils taient une source potentielle de financement du rgime de Kadhafi (B. Obama). Cet argent, les Libyens ne le reverront jamais

    Enfin, que dire des 144 tonnes dor qui dormaient bien au chaud dans les coffres du pays ? Kadhafi avait en effet une vision pour lAfrique, et celle ci passait par llaboration dune monnaie unique, indexe sur lor, pour lUnion Africaine. Le dinar or aurait t un moyen efficace pour contrer lhgmonie des monnaies papiers prdatrices que sont le dollars et leuro. Un outil dmancipation radical pour les pays africains, chose que les Occidentaux ne veulent voir arriver en aucun cas

    Cest pourquoi, depuis plusieurs annes les États-Unis ont mis en place le projet Africom (Africa Command), qui a pour mission de contrler militairement, comme lcrit Michel Collon, tout le continent africain : stabiliser la dpendance de lAfrique, lempcher de smanciper, lempcher de devenir un acteur indpendant qui pourrait sallier la Chine et lAmrique Latine.()

    Kadhafi navait dailleurs accept aucun lien avec Africom ou avec lOtan, et ce depuis la fermeture dune importante base militaire amricaine sur le sol libyen en 1969. Ainsi, Kadhafi a pay sa volont dindpendance par cette guerre qui constitue sans aucun doute une tape majeure pour imposer Africom au continent tout entier.

    Et il suffit aujourdhui de constater lampleur des dgts qui ne cessent de samplifier en Afrique noire, pour raliser quel point la gopolitique libyenne jusqualors pacifiquement orchestre par le Colonel fut un verrou protecteur sans commune mesure !
    . . .

  2. #2
    Aug 2012
    1,058

    chaqu'un a sa propre vision

  3. #3
    Jan 2012
    459

    Si Mon Frre Hamzaa.
    . . .

: 1 (0 1 )

Bookmarks

  •